Une personne âgée paie 370 euros par mois pour vivre dans un avion de ligne cloué au sol dans les bois.

L’intérieur est une maison de part en part.

Vous est-il déjà arrivé de vous asseoir sur un bon vol et de vous dire que cela ne me dérangerait pas de vivre comme ça ?Un avion confortable n’est peut-être pas l’idée que tout le monde se fait d’un foyer, mais c’était le cas pour cet homme.

Bruce Campbell vit dans une maison faite pour le ciel. C’est un vieux Boeing 727.L’amour de Campbell pour les avions remonte à son adolescence.Il se souvient avoir vu à la télévision, à l’âge de 15 ans, un « cimetière d’avions ».

Il s’agissait d’un champ d’avions hors d’usage qui ne voulaient pas reprendre leur envol.Ces avions hors service ont attiré son attention.« Pourquoi gaspiller une carcasse d’avion en parfait état ? » pensa-t-il à l’époque.

En effet, même s’ils n’étaient peut-être plus aptes à voler, c’était du gaspillage de les laisser rouiller et pourrir dans un champ comme celui-ci.

Mais comment en a-t-il trouvé un ?Eh bien, il a trouvé une entreprise de récupération et les a engagés pour trouver un avion pour lui.

Ce n’était pas la meilleure façon de faire, comme il le dit. Il l’a qualifié d’ »erreur de grande classe ».Il recommande d’acheter un avion de ligne intact et fonctionnel et de le décaper soi-même.Il y a quelque chose d’un peu étrange dans sa recommandation.

On dirait qu’il s’attend à ce que le commun des mortels puisse s’offrir un de ces appareils !En fait, il a payé le sien 100 000 euros.Et il a dû dépenser plus pour en faire la maison qu’elle est maintenant.

Cela comprenait une douche, un évier, une machine à laver portable et un réfrigérateur.Bien sûr, il a acheté les meubles nécessaires pour rendre l’intérieur agréable.

Les meubles et les appareils ménagers représentent 15 000 euros supplémentaires.Mais vous ne pouvez pas nier qu’il en a fait bon usage.L’intérieur de cet avion est une maison de part en part.

Il dort sur un canapé futon et dispose d’un petit coin pour son hobby, qui consiste à restaurer des appareils électroniques.Il appelle ça sa propre « grotte à nerds ».

Vous auriez du mal à trouver un autre avion cloué au sol qui soit aussi confortable à vivre que celui-ci.
L’extérieur montre la magie qu’il a faite pour maintenir l’avion en place.

D’astucieuses poutres en bois disposées en quinconce soutiennent une grande partie du fuselage.Il y a plus à l’intérieur aussi.Il a un four à micro-ondes et un grille-pain.

« Je ne regrette pas d’avoir poursuivi cette vision. C’est amusant. Les maisons en avion de ligne sont vraiment cool. »Les dépenses mensuelles de Bruce sont d’environ 370 euros par mois.

Cela représente environ 220 euro d’impôts fonciers et le reste est de l’entretien comme l’électricité.Mais il manque une chose à Bruce. Il se rend souvent au Japon parce que sa « petite amie » y vit.

Cette dernière n’est pas aussi enthousiaste que lui à l’idée de vivre dans un avion, alors ils vivent séparément pour le moment.C’est ce qui motive Bruce à lancer un nouveau projet.

Il aimerait un jour construire une maison similaire au Japon pour pouvoir être proche des gens qu’il aime.Pour l’instant, il profite de la vie dans sa petite maison en avion près des bois.

Il reçoit aussi des visiteurs, et vous pouvez être sûr qu’il est enthousiaste à l’idée de montrer son espace de vie unique.Regardez-le faire une visite guidée de sa petite maison en avion ci-dessous. Partagez aussi cet article !

C’est votre tour…

Cet article vous a-t-il été utile ? N’hésitez pas à le partager avec vos amis sur Facebook !